Série: Le port de Liverpool

« Le développement de Liverpool, comme celui de Manchester, a été extrêmement rapide. Du temps d’Élisabeth et de Charles Ier, c’était un village insignifiant et ce n’est pas avant 1673 qu’on le cite comme un port prospère, dont la population ne pouvait être contenue dans l’enceinte de l’église. Le premier dock a été construit en 1700, le deuxième en 1738, et depuis cette époque, le commerce a pris une telle extension qu’il y a actuellement 200 acres de docks et en outre des quais sur 7 milles de long avec des cales sèches de 30 acres, et deux immenses pontons. Liverpool a été pendant longtemps le premier port de l’Angleterre, après celui de Londres. Sa principale source de prospérité lui vient de son commerce avec les Indes occidentales. Depuis longtemps il a été le quartier général de toutes les grandes Cies de navigation avec l’Amérique, quoique quelques-unes se soient transférées à Southampton, les steamers partent en somme de Liverpool pour toutes les parties du monde. La visite des docks demanderait un temps considérable, mais on peut en obtenir une vue d’ensemble à vol d’oiseau en prenant le chemin de fer électrique dit Overhead Railway. » (Paul Joanne, Angleterre-Ecosse-Irlande , Paris, Librairie Hachette et Cie, 1908).

(702) La rade

Panorama de la circulation de divers bateaux.

(703) Entrée dans Clarence Dock

Panorama d’un bassin et d’un navire amarré au quai.