Série: Foottit et Chocolat

Dans les années 1890, Foottit constitua avec Chocolat un duo qui mit en place pour la première fois avec précision les rapports du couple Clown-Auguste, qui deviendra une tradition du cirque. George Foottit, de son vrai nom Tudor Hall (dit Foottit, qui signifie « saute mouton »), né à Manchester en 1864, tenait le rôle du Clown blanc, en costume bouffant et chapeau pointu. Anguleux, teigneux, hirsute, il est le type achevé du clown anglo-saxon. En 1883, il fait ses débuts à Paris à l’Hippodrome avenue de l’Alma, puis connaît avec son partenaire au Nouveau-Cirque, le succès pendant de longues années. Il était non seulement gymnaste, écuyer, danseur et acrobate, mais aussi comédien.

Son comparse Chocolat (de son vrai nom Raphaël Padilla, né à Cuba), jouait l’Auguste. En habit rouge, culotte noire, chapeau haut-de-forme et bas de soie, toujours ahuri, il adopte comme nom de scène le surnom grotesque et péjoratif qui, dans les pays de race blanche à cette époque, s’appliquait aux hommes de couleur comme lui. Toujours accoutré comme un danseur mondain, il se prit imperturbablement pendant des années toutes les gifles que, dans un crescendo d’hystérie et de violence, le clown Foottit lui administrait chaque soir. Si l’expression « être Chocolat » a été retenue des avatars de Chocolat, il n’en reste pas moins dans les vues suivantes, que ce n’était pas toujours au même de recevoir les coups, ni de jouer les imbéciles, et Chocolat prenait quelquefois sa revanche (cf. n° 391).

Quelques fragments de vues supplémentaires non cataloguées représentent d’autres gags.

(1138) Foottit et Chocolat, I. Boxeurs

“Ces quatre vues [cf. n° 389, 392 à 394] représentent des scènes comiques prises au Nouveau-Cirque par les deux célèbres

(1141) Foottit et Chocolat, IV. Guillaume Tell

“Ces quatre vues [cf. n° 389, 392 à 394] représentent des scènes comiques prises au Nouveau-Cirque par les deux célèbres

(1142) Foottit et Chocolat, V. Le policeman

“Ces quatre vues [cf. n° 389, 392 à 394] représentent des scènes comiques prises au Nouveau-Cirque par les deux célèbres

(1143) Foottit et Chocolat, VI. La mort de Chocolat

“Ces quatre vues [cf. n° 389, 392 à 394] représentent des scènes comiques prises au Nouveau-Cirque par les deux célèbres