Série: Courses de taureaux de Béziers

Un an après le tournage réalisé à Nîmes (cf. n° 419 à 427), l’expérience est renouvelée à Béziers dans les récentes arènes du plateau de Valras. Mais la nouveauté de cette série de vues est que cette fois-ci, deux opérateurs ont pris place dans les arènes (cf. n° 428 et 429 qui montrent la même scène prise sous deux angles différents). Une vingtaine de bandes ont été impressionnées et pour constituer une série de douze scènes, elles ont été découpées et collées afin de respecter, comme à Nîmes, non la chronologie de tournage, mais la chronologie d’un combat. Cette technique n’a pas empêché de laisser le sujet filmé très souvent hors cadre. Les deux opérateurs qui ont enregistré cette course sont certainement les mêmes qui avaient été envoyés par la société Lumière dans les arènes nîmoises, le 24 septembre 1899, un mois avant la course de Béziers (source : correspondance échangée entre la mairie de Nîmes et un administrateur de la société Lumière qui désirait obtenir les dates d’un prochain combat ; collection particulière). Quelques vues non cataloguées représentent cette course. « Course de taureaux à Béziers – La course d’hier a été très intéressante. Les taureaux n’étaient pas très nobles, mais le jeu des 3 matadors, et de Guerrita et de Bombita jeune en particulier, a été très beau. Les six toros ont tous été tués à la première estocade ; journée d’automne magnifique. Entrées : huit mille. » (La Dépêche, Toulouse, 9 octobre 1899).

« La 4e grande course de la temporada 1899 a été favorisée par une magnifique journée d’automne. Le cartel après avoir subi plusieurs modifications fut fixé définitivement à Guerrita, Conejito et Bombita Chico. Les gradins des arènes présentent un coup d’œil magnifique, quand la présidence fait son entrée dans la loge aux sons de la Marseillaise. Le paseo magnifique, les 3 matadors en tête, se déroule aux applaudissements des spectateurs. M. Pascal, président, donne le signal, et le premier Colmenar sort du chiquero […]. » (Le Torero, Nîmes, 15 octobre 1899).

(1109) Picadors, I

Le taureau charge un picador. Les peones se précipitent vers lui.

(1110) Picadors, II

Tandis qu’un picador et sa monture sont à terre, les peones font diversion devant le taureau.

(1111) Passements de manteaux

Le taureau charge le matador qui effectue des passes de manteau.

(1112) Manteaux et banderilles, I

Le taureau charge le matador qui effectue des passes de manteau. Pose d’une paire de banderilles.

(1113) Manteaux et banderilles, II

Un matador s’apprête à poser des banderilles.

(1114) Estocade, I

Un matador effectue des passes de muleta avant de porter l’estocade.

(1115) Estocade, II

Un matador effectue des passes de muleta avant de porter l’estocade.

(1116) Enlèvement du taureau

Arrivée d’un attelage de deux chevaux qui enlève le taureau mort.