Série: La plate-forme mobile

« Sur le trottoir roulant. — La plate-forme mobile ou trottoir roulant est un des clous incontestés de l’Exposition. Ce n’est pas seulement un moyen de transport, c’est aussi une attraction en soi. Tout le monde y monte et s’en sert. On assure que pour avoir le chiffre quotidien des clients de la plate-forme, il suffit de diviser par deux le chiffre des entrées de l’Exposition. Il fallait un pareil succès à une entreprise qui a d’énormes frais d’installation et dont les dépenses quotidiennes d’énergie électrique sont énormes. La surprise de tous ceux qui mettent le pied pour la première fois, c’est de constater combien il est facile d’y monter et d’en descendre. Pour tomber, il faudrait le faire exprès. Les plus timides s’enhardissent vite et bientôt passent sans appui d’une plate-forme à l’autre, descendant à rebours, cherchant des difficultés où il n’y en a pas. On raconte qu’un des premiers jours, une vieille dame attendit pendant plus d’une heure que « cela s’arrête ». Vieilles dames et vieux messieurs n’ont plus de ces appréhensions et semblent éprouver autant de plaisir que les jeunes à ce déplacement régulier, continu, sans secousses, qui vous reprend et vous fait rêver d’une ville de l’avenir, où les trottoirs, les rues, les avenues, les boulevards rouleraient ainsi et vous ramèneraient à votre domicile, à la sortie de l’Exposition, sans que vous ayez dû héler vingt cochers, avant d’en trouver un qui consente à vous conduire pour cent sous. » (L’Illustration, Paris, n° 2990, 16 juin 1900, p. 388).

(1174) Plate-forme mobile et train électrique

Circulation des visiteurs debout sur le trottoir roulant et assis dans un train électrique.