Série: Neuhausen am Rheinfall

« Schaffhouse (395 m), chef-lieu de canton et ville de 15280 habitants, a conservé son caractère ancien. Elle a un aspect des plus pittoresques, aussi bien de Feuerthalen, village zuricois de la rive gauche du Rhin, que de la villa Charlottenfels, sur une hauteur de la rive droite H. Moser (1874 m), qui a bâti cette villa, a aussi fait construire, au Mühlenthor, les grandes machines hydrauliques qui alimentent les fabriques de la ville. […] La chute du Rhin, en all. Rheinfall et nommée par le peuple Laufen, est la plus puissante cataracte de l’Europe centrale. Elle se précipite en trois chutes distinctes par-dessus un banc de rocher oblique, qui est dominé par quatre rochers énormes, en partie couverts de buissons. En haut, sur la rive gauche, le château pittoresque de Laufen. La largeur du Rhin au-dessus de la cataracte est de 115 m, la hauteur de la chute proprement dite, d’environ 15 m du côté de la rive droite et de 19 m de l’autre côté. Si l’on compte encore les rapides, les tournants et les chutes partielles qui commencent un peu au-dessus, on peut évaluer à 30 m la hauteur totale de la chute. L’altitude en aval est de 360 m. C’est en juin et en juillet, à la fonte des neiges dans les hautes montagnes, que le volume des eaux est le plus considérable. On fera bien aussi de voir la chute le matin avant 8 h ou le soir après 3 h, les vapeurs qui s’en élèvent offrant aux rayons du soleil de nombreux arc-en-ciel. Le clair de lune donne également à cette scène grandiose un cachet particulier. » (Karl Baedeker, La Suisse, Leipzig, Baedeker, 1901, p. 28 et 32).

(317) Chutes du Rhin vues de près

Les eaux du fleuve se déversent et forment un nuage de gouttelettes.

(318) Chutes du Rhin vues de loin

Une barque avance près des chutes du fleuve voilées dans un brouillard épais.