Série: Départ de cyclistes

« Hier a commencé la course vélocipédique organisée par le Progrès entre Lyon, Grenoble, Genève, Annecy, Chambéry, Grenoble et Lyon. […] L’intersection du chemin de Vassieux avec la route nationale de Strasbourg marque le point de départ. […] Que de pneus ! que de chaînes ! que de guidons ! C’est un véritable bataillon de cyclistes sur le pied de guerre comme effectif. […] — En avant, doucement. Et l’escadron s’ébranle lentement, se dirigeant vers le point où se tient M. Delaroche. Un coureur perd la pédale, mais il remonte vite en voltige, avec une merveilleuse habileté. […] M. Delaroche donne enfin le signal du départ ; l’escadron ne s’ébranle plus, il disparaît, il s’évanouit, il se volatilise. Il y avait, deux secondes auparavant, quatre cents bicyclettes sur la route d’Ambérieu. Il n’y en a plus une seule, tout a disparu dans le lointain et la ligne bleue de l’horizon a été franchie en un clin d’œil. » (Le Progrès, Lyon, 13 juillet 1896).

« Un cinématographe est braqué par MM. Lumière, qui va enregistrer la scène si intéressante du départ. » (Le Progrès, Lyon, 13 juillet 1896).

« À partir d’aujourd’hui, à voir au Cinématographe Lumière, une vue très intéressante représentant, au moment du départ, une course de bicyclettes ayant eu lieu récemment à Lyon. » (Lyon républicain, Lyon, 24 juillet 1896).

(33) Départ de cyclistes

“La scène représente un concours de bicyclettes au moment du départ.”Départ des cyclistes pour la course Lyon-Genève.