Série: Alexandre Promio à Genève (1896)

Les souvenirs d’Alexandre Promio à ce jour le seul témoignage permettant de le considérer comme l’auteur des vues suivantes, mais il n’est pas exclu qu’Émile Lavanchy-Clarke, le frère du concessionnaire Lumière pour la Suisse, puisse avoir lui aussi tourné la manivelle : « Dans des circonstances analogues, je dus, à Genève, recourir à des moyens de fortune. Étant à l’intérieur de l’Exposition, où j’avais pris pas mal de vues, sans réfléchir au risque de manquer de pellicule, je me trouvai effectivement en présence d’une vue intéressante mais n’ayant plus de bande. Cette fois ce fut un gros muid de la maison Fruhinsolz, de Nancy, qui remplaça la chambre noire absente. L’un des fonds enlevé, je m’accroupis dans le tonneau, qui fut refermé, j’opérai le chargement de mes magasins, non sans ressortir avec une bonne courbature ; puis je courus braquer mon objectif. » (Alexandre Promio, « Carnet de route », in Guillaume-Michel Coissac, Histoire du cinématographe, Paris, Cinéopse/Gauthier-Villars, 1925, p. 197).

(60) Laveuses

Derrière deux caisses portant les inscriptions “Sunlight Soap” et “Sunlight Seife”, trois lavandières aidées par deux enfants lavent du linge

(309) Cascade

Circulation des visiteurs de l’exposition et de personnes en costume traditionnel.

(310) Cortège arabe

“Ces quatre dernières vues [cf. n° 1368 à 1371] ont été prises à Genève, lors de l’exposition de 1896.”Un cortège

(311) Danse égyptienne

“Ces quatre dernières vues [cf. n° 1368 à 1371] ont été prises à Genève, lors de l’exposition de 1896.”Deux femmes

(312) Fête au village

“Ces quatre dernières vues [cf. n° 1368 à 1371] ont été prises à Genève, lors de l’exposition de 1896.”Une ronde

(313) Rentrée à l’étable

“Ces quatre dernières vues [cf. n° 1368 à 1371] ont été prises à Genève, lors de l’exposition de 1896.”Un troupeau

(314) Place Bel-Air

Circulation des piétons, voitures et tramways sur la place.