Bains sur la Saône

Vue N° 562

Des garçons plongent dans l’eau depuis un ponton.

En 1883, un arrêté préfectoral interdit la baignade dans la Saône sur les deux rives depuis les limites de la ville de Lyon en amont jusqu'au pont de la Mulatière en aval. Toutefois cette interdiction ne s'étend pas aux bains publics et aux écoles de natation. Les pontons de ces écoles deviennent donc les seuls endroits autorisés et portent le nom de “bêches” lyonnaises.

Ajouter des infos

Pays:

Ville:

Lieu:

Genre:

Sujet:

Objet: